«EXPOSITION : EAU DELA DE LA FRONTIERE / LAURENT VALERA»

29.09 – 22.11 : EAU DELA DE LA FRONTIERE / LAURENT VALERA

Nous sommes aux prémices de grands mouvements migratoires Afrique – Europe. La survie, un ailleurs plus prospère et plus sûr, voilà ce que des milliers de migrants clandestins essayent d’atteindre. Ils se lancent à corps perdus dans ce parcours du combattant qui, de pièges en désillusions, prendra la vie à un grand nombre. Pour les rescapés pas de retour en arrière possible. Avancer, toujours avancer. Tragiques histoires contemporaines d’anonymes sur les pistes de l’eldorado, d’africains qui ne souhaitent qu’une seule chose pour eux et leur famille : vivre.

lumieres_de_sirenes ©Laurent ValeraLumières de sirènes, 2014. © Laurent Valera

L’exposition Eau delà de la frontière de Laurent Valera est un dispositif de deux œuvres sur le thème de l’eau et des migrations.

Lumières de sirènes, 2014, installation
Au sol le continent Africain. Il est composé de centaines de gobelets d’eau. Il est éclairé par une lampe depuis le plafond. Sur le rideau des centaines de ronds lumineux. L’ensemble de ces ronds créé l’Europe. Suivent le remplissage des gobelets un reflet est projeté sur le rideau. Le continent africain au sol génère par des jeux de reflets à la surface de l’eau des gobelets le continent européen sur le rideau. Deux axes pour cette installation : la quête de l’eau potable et l’Europe miroir aux alouettes.
Produite par le Musée des Abattoirs de Toulouse et exposé à Paris lors des Nuits Blanches 2014.

Remember me ! , 2013, vidéo boucle
Eau… Ressac immuable de la mer. Sensation d’un monde, du monde. La planète Terre vue de l’espace. Elle est portée par l’eau. Des sons. Les échos du monde. Et cette question qui nous obsède peu à peu : Que sont les siècles pour la mer ? Mer dont provient tout le Vivant. Elle le porte et le suit depuis la nuit des temps. Il l’a quitté en l’emportant avec lui, dans sa structure corps. http://www.web2a.org/exposition-eau-dela-de-la-frontiere-laurent-valera/Avait-il peur de s’en éloigner ? Ils sont liés mais il l’a oublié. Sur toutes les plages du monde, à qui sait l’entendre, l’eau répète, depuis, éternel retour, la même prière : « Souviens-toi de moi ! » Remember me !

www.laurentvalera.com

Du mardi au samedi de 14h à 18h

Vernissage : mardi 29 septembre à 18h30

Comments are closed.