Ma grena’ et moi : une exposition photos de Gilles Elie-Dit-Cosaque

La Mobylette de motobécane La grena inspire…

Ma grena’ et moi est le titre donné par le réalisateur, photographe et graphiste Gilles Elie-Dit-Cosaque à un ensemble d’œuvres qui, bien que de différentes natures, se complètent : un film, un livre et une exposition.

La grena est le surnom donné aux Antilles à la mythique mobylette de Motobécane. La grena s’est si bien inscrite dans le patrimoine de la Guadeloupe et on peut dire qu’elle en fut un moment le baromètre social. Née au début des années 50 et importée aux Antilles dans les années 60, elle arrive à un moment charnière : le passage d’une période de restriction à une période pré-industrielle.

La Mobylette de motobécane La grena s’expose…

L’exposition Ma grena ‘et moi est une série de portraits où l’on voit des modèles poser avec la mobylette, porte ouverte vers tout un pan de la société guadeloupéenne. Les personnes photographiées n’ont absolument pas été dirigées. La seule indication qui leur a été donnée était la position de la mobylette, pièce maîtresse. C’est donc tout naturellement que chacun a su trouver sa pose par rapport à la grena, insigne révélateur de comment chacun se l’est appropriée et l’a chargée de son histoire.

L’exposition Ma grena ‘et moi se tient à la galerie-librairie l’Ascenseur Végétale à Bordeaux et, prévue pour initialement s’achever le 28 mars, elle vient d’être prolongée jusqu’au 30 avril 2021.

Partager :